header banner
Default

Comment le crypto-traçage peut-il mettre fin aux arnaques Bitcoin?


jeu 12 Oct 2023 ▪ 11 min de lecture ▪ par La Rédaction C.

En Allemagne, les arnaques liées aux cryptomonnaies sont devenues la forme la plus courante d’escroquerie à l’investissement. Mais comment récupérer son argent ?

Une pièce de bitcoin, la crypto phare

Les arnaques et les escroqueries à l’investissement en cryptomonnaies ont le vent en poupe. Bien que le marché des cryptomonnaies ait connu un coup d’arrêt au cours du premier semestre 2022, une nette augmentation des activités criminelles a été observée. Cointelegraph Allemagne a par exemple rapporté les statistiques de la société de sécurité blockchain PeckShield.

Selon celles-ci, un total de 2,98 milliards de dollars d’actifs numériques ont été volés jusqu’au 31 octobre 2022. Cela représente presque le double du montant des dommages en l’espace d’un an. En 2021, le montant recensé des cryptos dérobées s’élevait encore à 1,55 milliard de dollars US.

Le parquet de Itzehoe évoque le fait que les arnaques aux cryptomonnaies sont désormais devenues la forme la plus courante d’escroquerie à l’investissement en Allemagne.

Les escrocs agissent de manière très professionnelle et organisée. Le terme « scam », qui vient de l’anglais et signifie « escroquer », s’est établi dans le contexte de la fraude aux cryptomonnaies.

Aperçu des différents types d’escroquerie

Il existe différentes formes d’escroquerie crypto et de scénarios frauduleux avec lesquels les escrocs réussissent à soutirer des bitcoins et d’autres cryptomonnaies, par exemple :

  • Les arnaques à l’investissement;
  • Les arnaques à la romance;
  • Les arnaques au rug pull;
  • Le phishing ou hameçonnage;
  • Les arnaques aux cadeaux sur les réseaux sociaux;
  • Les systèmes de Ponzi;

Investment Scam est le terme générique pour toute forme d’escroquerie à l’investissement utilisant des cryptomonnaies comme moyen de paiement. L’éventail des escroqueries possibles s’étend de l’achat dans des boutiques frauduleuses à l’investissement immobilier.

Le romance scam ou love scam (arnaques à la romance) s’appuie sur de faux profils sur les sites de rencontres et les réseaux sociaux. Après avoir établi des contacts avec de prétendus partenaires, les escrocs obtiennent une aide financière. En principe, cette forme d’escroquerie est une modification moderne de l’arnaque à la relation ou au mariage.

Dans le cas de l’arnaque au rug pull, il s’agit d’un projet réel pour lequel du capital-risque est obtenu sous forme de cryptomonnaies. Dans le cas de l’escroquerie, ce projet est ensuite arrêté de manière inattendue, sans préavis ni déroulement conforme aux règles, et les créateurs du projet retirent les fonds des investisseurs et disparaissent en silence.

Le phishing ou hameçonnage fonctionne généralement avec des e-mails, des liens préparés et des pièces jointes aux e-mails, qui permettent ensuite aux criminels d’obtenir par exemple des données d’accès ou des informations sur les comptes. Dans le domaine de la crypto, les cybercriminels attirent leurs victimes sur de faux sites bancaires ou boursiers, y récupèrent des données d’accès ou tentent de motiver les victimes à transférer des cryptos à des fins de profit ou de commerce.

Les arnaques aux cadeaux sur les réseaux sociaux ou les fausses loteries fonctionnent avec de faux comptes d’imitation de célébrités, de marques ou d’adresses d’assistance de prestataires de services et d’entreprises. Par le biais du faux compte, les escrocs contactent les participants à de faux jeux concours et félicitent les prétendus gagnants afin de collecter des informations. L’objectif est d’obtenir des informations bancaires et de portefeuille, des données de cartes de crédit et d’autres données personnelles.

Un système de Ponzi est un type d’escroquerie à l’investissement qui promet des rendements élevés pour un risque minimal. Les systèmes de Ponzi fonctionnent généralement en faisant en sorte que les bénéfices des premiers investisseurs proviennent des investissements des investisseurs ultérieurs. D’autres appellations pour ce type d’escroquerie à l’investissement incluent la pyramide de Ponzi ou le système pyramidal. Le système bascule toujours lorsqu’il n’est plus possible d’attirer suffisamment de nouveaux investisseurs pour servir les « rendements » des investisseurs existants.

Crimes liés au bitcoin et autres cryptomonnaies

La cybercriminalité croissante a entraîné le développement de nouvelles structures et de nouveaux services du côté des autorités ainsi que des entreprises de sécurité informatique. Le crypto-crime ou la fraude économique autour des crypto-actifs désigne un nouveau domaine juridique et de conseil spécialisé qui s’occupe des délits liés aux cryptomonnaies.

Les exigences spécifiques à cette forme d’expertise informatique sont par exemple transmises par des formations continues telles que les CipherTrace Cryptocurrency Training and Certification Services, qui proposent des spécialisations reconnues au niveau international avec certification. En ce qui concerne la cryptocriminalité et l’expertise en matière de blockchain, il convient de mentionner la Cryptocurrency Essentials Certification (BCEC), le Cryptocurrency Tracing Certified Examiner (CTCE) et le Certified Cryptocurrency Risk Specialist (CCRS) à titre de certification.

Les réseaux sociaux sont populaires auprès des cybercriminels

Des entreprises telles que Crypto-Tracing.com se sont spécialisées dans l’aide aux victimes de crypto-fraudes pour récupérer tout ou partie des fonds perdus. Crypto-Tracing.com a été fondée en 2022 par Timo Züfle dans le cadre de son activité indépendante d’expert en informatique. L’entreprise, basée à Baiersbronn dans le Bade-Wurtemberg, suit les flux financiers et les données de transaction dans le monde entier pour le compte de ses clients, en collaborant avec un réseau mondial d’avocats pour récupérer leurs cryptos. 

« Après un démarrage relativement simple avec une simple page d’accueil et une présence sur Twitter et Telegram, l’entreprise se développe rapidement. Les derniers mois ont été mis à profit pour nouer des coopérations avec des avocats et des cabinets d’avocats dans le monde entier, afin de pouvoir également suivre juridiquement les voies de transaction des paiements crypto dans le monde entier », explique Timo Züfle à propos des débuts de l’entreprise.

L’idée de créer Crypto-Tracing.com est venue au fondateur suite à la quantité croissante de tentatives d’escroquerie sur Twitter et Telegram. « Les victimes d’escroqueries relatives aux cryptomonnaies se sentent souvent abandonnées. La plupart des personnes concernées ne savent même pas qu’il existe des possibilités de récupérer l’argent perdu. Il y a une forte demande pour ce type de service dans le monde entier », explique Züfle. 

Selon l’expérience de l’enquêteur de cryptotracking, la forme d’escroquerie la plus fréquente provient du domaine de l’ingénierie sociale. Les victimes présumées sont contactées via Twitter, Telegram, Facebook ou LinkedIn. Lors d’un contact personnel, les escrocs convainquent ensuite les victimes d’investir des bitcoins dans une ICO ou un autre crypto-investissement. La plupart du temps, la confiance est d’abord établie via les réseaux sociaux, jusqu’à ce que le numéro de téléphone soit échangé et la communication établie via WhatsApp. Souvent, les criminels entrent assez rapidement dans le vif du sujet et poussent immédiatement à ce que les bitcoins soient transférés sur les comptes des escrocs.

Ensuite, pour se rassurer, ils font miroiter des gains dans le tableau de bord qui ne sont pas réels. Les bitcoins n’ont jamais atterri dans un quelconque domaine d’investissement, mais ont été transférés directement sur le portefeuille des escrocs. Si l’on veut effectuer un paiement, celui-ci est refusé. La raison invoquée est généralement qu’il faut d’abord payer des taxes ou des frais. Parfois, des délais de blocage sont également indiqués pour que les investisseurs n’effectuent pas de retraits pendant des mois. Les investisseurs prudents qui investissent de petites sommes à titre d’essai se voient même souvent verser un prétendu bénéfice afin d’encourager des paiements ultérieurs plus importants.

L’expérience de Crypto-Tracing.com montre que les escrocs se trouvent souvent en Europe de l’Est. Là aussi, les enquêteurs ont des chances de récupérer les cryptos perdues. Dans le cas des arnaques à la romance, la tendance est aux profils de femmes asiatiques avec lesquelles les victimes sont contactées. Même si les escrocs sont originaires de Chine ou d’autres pays bien en dehors de l’UE, les enquêteurs peuvent aider dans ce type de situation.

Une aide professionnelle permet de récupérer son argent et ses cryptos

Les flux d’argent peuvent être suivis au niveau international via la blockchain. Il est ainsi possible de geler les fonds dès qu’ils atterrissent à nouveau sur un exchange central tel que Binance par exemple. Dans ce contexte, le pays d’origine des fraudeurs n’a pas d’importance.

De nombreux enquêteurs procèdent à des vérifications préalables gratuites avant de consulter. Ils examinent alors quelles sont les chances de rapatrier ou de geler les paiements. Toutefois, le processus de « récupération » peut être long et dépend de la coopération et du soutien des autorités d’enquête gouvernementales, telles que le ministère public et la police, sur place et à l’étranger.

Pour que les enquêteurs interviennent, le montant du préjudice ne doit pas être insignifiant et doit représenter un certain volume. Crypto-Tracing.com intervient par exemple à partir d’un montant de 15.000 USD/euros. Mais même pour des montants inférieurs, les victimes reçoivent souvent de l’aide. Crypto-Tracing.com propose par exemple à ces clients une aide pour le suivi des transactions et des conseils sur les dommages subis.

En savoir plus sur Crypto-Tracing.com

Avis de non-responsabilité. Cointelegraph ne cautionne aucun contenu ou produit figurant sur cette page. Bien que nous nous efforcions de vous fournir toutes les informations importantes que nous avons pu obtenir, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action liée à l’entreprise et assumer l’entière responsabilité de leurs décisions, et cet article ne peut être considéré comme un conseil d’investissement.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


La Rédaction C. avatar

La Rédaction C.

L'équipe éditoriale de Cointribune unit ses voix pour s’exprimer sur des thématiques propres aux cryptomonnaies, à l'investissement, au métaverse et aux NFT, tout en s’efforçant de répondre au mieux à vos interrogations.

Sources


Article information

Author: Daniel Hogan

Last Updated: 1704319682

Views: 966

Rating: 3.9 / 5 (34 voted)

Reviews: 91% of readers found this page helpful

Author information

Name: Daniel Hogan

Birthday: 2006-12-15

Address: 06823 Megan Plaza, Jonathanmouth, DC 15740

Phone: +3797711329129778

Job: Translator

Hobby: Rowing, Stargazing, Running, Crochet, Badminton, Chess, Fishing

Introduction: My name is Daniel Hogan, I am a persistent, radiant, skilled, priceless, vivid, fearless, risk-taking person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.